Vous cherchez
Le Droit International Humanitaire
Droit international humanitaire

Concours Interuniversitaire de DIH

Le concours interuniversitaire de droit international humanitaire est un événement annuel rassemblant des équipes issues d'universités belges francophones qui sont amenées à traiter publiquement des questions de violation du DIH sur base d'un cas fictif inspiré de l'actualité.

La pandémie de COVID-19 et les mesures adoptées par le gouvernement fédéral relatives aux rassemblements de personnes ont entraîné l’annulation de la phase finale publique de l’édition 2020 du concours interuniversitaire de droit international humanitaire, organisé par la Croix-Rouge de Belgique. Suite à une consultation des universités participantes, une alternative a été identifiée pour malgré tout valoriser l’investissement des étudiant·es dans ce projet qui devait couronner plusieurs mois d’efforts, tout en permettant au public qui le désire de bénéficier des contenus produits dans le cadre de l’événement qui devait se tenir le 26 mars 2020 à la Tricoterie.

En lieu et place des débats publics censés se dérouler ce soir-là, les équipes universitaires ont une vidéo contenant un enregistrement de leur argumentaire, qui a ensuite fait l’objet d’une évaluation par le jury. Celui-ci e jury a décerné le premier prix à l’Université de Liège et le prix de la seconde meilleure équipe à l’Université catholique de Louvain ! S’agissant d’un concours de droit, ce sont en priorité les connaissances juridiques des étudiant·es et leur capacité d’argumentation qui ont été prises en compte. La maîtrise du cas fictif, les qualités de communication orale et l’esprit d’équipe ont également fait partie des arguments mis en avant par le jury pour décerner ces prix.

Vous pouvez retrouver les prestations des étudiant·es sur la page Facebook de l’événement !

page Facebook


Le conflit fictif et la Commission des réclamations

Durant plusieurs mois, des affrontements militaires ont eu lieu dans l’État du Westland à et dans celui du Middleland. Aux termes de longues tractations diplomatiques, un accord est conclu prévoyant notamment l’établissement d’une Commission des réclamations devant laquelle les étudiant·es endosseront le rôle de conseiller·ères juridiques du Westland et du Middleland. Chaque équipe universitaire représentera un Etat et préparera un argumentaire qui devra répondre à l’ensemble des questions pertinentes soulevées par le cas pratique, en particulier la qualification de la situation et la qualification des faits (identification des normes de DIH violées ou non). Les équipes seront attentives à ce que leur prestation orale soit la plus crédible possible et s’adresseront à la Commission comme si elles se trouvaient en face de celle-ci.

Découvrez le conflit fictif


Les participant·es

Les équipes se composent chacune de 3 étudiant·es qui ont fait l’objet d’une présélection par les différentes universités participantes au début de l’année académique. Au mois de février, ces équipes ont participé à un week-end de formation organisé par la Croix-Rouge de Belgique pour renforcer leurs acquis en DIH, se préparer pour la phase finale du concours et faire connaissance dans une ambiance coopérative. A la fin de cette formation, chaque équipe a pris connaissance du cas pratique et du rôle qu’elle aura à jouer durant la finale. Avec l’appui d’un·e coach provenant de leur université, les étudiant·es ont préparé leur argumentation jusqu’à la phase finale, qui prendra donc la forme d’un enregistrement vidéo à remettre le 20 avril. Comme l’année dernière, les équipes participantes proviennent de 4 universités belges francophones :

  • Meryem AANIBA, Estelle QUAEDPEERDS et Maryne VANNIEUWENHUYSEN pour l’Université de Liège (Droit – master)
  • Danaé KAKUDJI, Nicolas MOUTON et Morgane SEMES pour l’Université de Namur (Droit – bachelier)
  • Valentine DAENEN, Marine MAROY et Coline RUIZ DIAZ BALBUENA pour l’Université catholique de Louvain (Droit – master)
  • Mathilde HARDT, Noémie HUYBERECHTS et Rita RUBAYI SALAMA pour le Master de spécialisation en droits de l’homme (Université Saint-Louis/Université catholique de Louvain/Université de Namur)

Le jury

Le jury est composé d’experts·es en droit international humanitaire invité·es par la Croix-Rouge de Belgique et sont indépendants·es de toute université. En vue de garantir une totale impartialité des membres du jury vis-à-vis des prestations des étudiants·es lors de la phase finale du concours, les personnes invitées à intégrer le jury de la phase finale sont des personnes différentes de celles ayant participé à la phase formative.

Dans le cas spécifique du concours 2020, le jury aura la responsabilité de visionner les vidéos des équipes universitaires, de définir une note globale sur base de critères d’évaluation prédéfinis et enfin de consigner ses commentaires substantiels. Pour cette édition du concours interuniversitaire de DIH, les membres du jury sont :

  • Monsieur PIERRE APRAXINE, président du jury, Chef adjoint – Délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Bruxelles auprès de l’Union européenne, de l’OTAN et du Royaume de Belgique;
  • Madame CLAUDE MAON, Conseillère juridique – Département juridique intersections – Droit international Humanitaire et protection des victimes de violence – Médecins Sans Frontières ;
  • Capitaine Marie VAN HOOFSTAT, Conseillère juridique auprès de la composante AIR – Division des Avis juridiques – Direction générale de l’Appui juridique – Ministère belge de la Défense.

Nos partenaires

* Les opinions qui sont exprimées par notre organisation ne représentent pas nécessairement celles de l’État belge et n’engagent pas celui-ci.