Vous cherchez
Le Droit International Humanitaire
26.09.2022 | armes nucléaires

Un monde sans armes nucléaires, une utopie ?

En cette journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires, la Croix-Rouge de Belgique fait le point sur le plaidoyer mené par le Mouvement Croix-Rouge auprès des Etats afin que les armes nucléaires soient effectivement éliminées et interdites.

Cette journée du 26 septembre nous permet de mettre en lumière une belle avancée en la matière. Une première réunion des Etats parties au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) s’est déroulée à Vienne du 21 au 23 juin 2022, aboutissant à une déclaration finale et un plan d’action ambitieux pour atteindre l’objectif d’un monde sans armes nucléaires.

S’en est suivie la 10e Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) du 1er au 26 août 2022. En raison du contexte international particulièrement tendu ces derniers mois, aucun consensus sur un document final n’a résulté des discussions entre les Etats. Notons cependant que la majorité des Etats sont d’accord avec l’objectif d’un monde sans armes nucléaires. La question qui divise actuellement les Etats est plutôt de déterminer « le moyen d’y parvenir ».

Les armes nucléaires, un danger pour l’humanité

L’utilisation d’armes nucléaires a un impact considérable sur la vie et la santé des populations affectées, sur l’environnement, le climat, la production vivrière mondiale et la sécurité alimentaire. Aujourd’hui, aucune assistance humanitaire adéquate ne pourrait répondre à ces conséquences humanitaires incommensurables. Cette considération est désormais au cœur des discussions internationales quant à la question des armes nucléaires depuis ces dernières années.

Par ailleurs, dans sa nouvelle position sur les armes nucléaires publiée il y a quelques mois, le CICR considère qu’il est extrêmement improbable que ces armes puissent un jour être utilisées d’une manière conforme aux principes et règles du droit international humanitaire (DIH).

Cette position endossée et adoptée par l’ensemble du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge s’inscrit dans son nouveau plan d’action 2022-2027 pour la non-utilisation, l’interdiction et l’élimination des armes nucléaires.

Et pourtant, une présence persistante

En mars dernier, le CICR constatait une tendance inquiétante des déclarations de certains Etats à s’éloigner des perspectives de non-utilisation et d’élimination des armes nucléaires, dans un contexte de crispation des relations internationales, voire à en envisager une possible utilisation.

Aussi, la quantité d’armes nucléaires continue à se maintenir à travers le monde. Au début de cette année, on estimait qu’il y avait environ 13.000 armes nucléaires disponibles. La dissuasion nucléaire conserve encore un rôle pour plusieurs Etats dans la gestion de leurs relations internationales et la protection de leur intégrité territoriale. Face aux risques d’utilisation intentionnelle ou accidentelle des armes nucléaires, il est donc essentiel de maintenir notre travail de plaidoyer pour garantir la progression vers le désarmement nucléaire mondial.

La Croix-Rouge encourage la Belgique dans ses efforts

La Belgique n’est pas partie au TIAN, mais a participé à la réunion qui s’est tenue à Vienne du 21 au 23 juin en tant qu’observateur. La Croix-Rouge de Belgique va continuer à appuyer la Belgique pour qu’elle assiste aux réunions relatives au TIAN en qualité d’observateur et à approfondir son dialogue avec les Etats parties au TIAN afin de favoriser une meilleure compréhension mutuelle et des synergies avec le TNP.

La Croix-Rouge va également continuer de soutenir la Belgique à débattre avec les Etats dotés de l’arme nucléaire des mesures de réduction des risques d’utilisation intentionnelle ou accidentelle des armes nucléaires à prendre et à mettre en œuvre des politiques et doctrines militaires qui tiennent dûment compte des conséquences humanitaires de toute utilisation des armes nucléaires.

Nous appuyons aussi les efforts du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge visant à promouvoir l’adhésion de tous les Etats au TIAN et à d’autres traités de désarmement nucléaire comme le TNP, et leur mise en œuvre pleine et entière.

Pour en savoir plus, découvrez l’intégralité du plaidoyer mené par la Croix-Rouge de Belgique et le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en lisant notre article.