Vous cherchez
Le Droit International Humanitaire
29.03.2022 | ECM

Former nos volontaires au droit international humanitaire

La Croix-Rouge de Belgique, selon son mandat de diffusion du droit international humanitaire (DIH), a pour mission de sensibiliser la population au respect de la dignité humaine en temps guerre et aux conséquences des conflits armés. Cette mission est notamment portée par son équipe de volontaires formé·es au DIH et à différentes méthodes et techniques d’animation. Le weekend du 12 et 13 février, une formation a été organisée à destination des nouveaux et nouvelles volontaires engagé·es dans cette mission. Retour sur ce weekend de formation.

 

Pour mener à bien sa mission de diffusion du DIH, la Croix-Rouge de Belgique est appuyée par un réseau de volontaires sensibilisé·es à la question du respect de la dignité humaine en temps de guerre et formé·es à différentes techniques d’animation. Afin de permettre à toutes les personnes qui souhaitent s’engager dans cette mission et intégrer ce réseau, des weekends de formation sont régulièrement organisés.

Les 12 et 13 février 2022, la Croix-Rouge de Belgique a organisé un weekend de formation à destination de 10 nouveaux·elles volontaires, en provenance des comités provinciaux du Hainaut, de Bruxelles et de Liège. Les objectifs étaient multiples :

  • Découvrir le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, son histoire, son statut, son fonctionnement et ses actions ;
  • Découvrir l’approche dite « éducation à la citoyenneté mondiale et à la solidarité internationale », aussi appelée « ECMS » ;
  • Recevoir une introduction aux notions de droit international humanitaire ;
  • Et découvrir les outils pédagogiques employés dans les écoles (à destination des jeunes à partir de 10 ans, des enseignant·es et encadrant·es).

 

Un contenu condensé

Durant ce weekend de formation, les volontaires ont reçu une quantité importante d’informations et ont découvert les ressources utiles pour approfondir leurs connaissances. Le premier objectif de ce type de formation est de fournir aux volontaires les concepts-clés avec lesquels ils·elles devront jongler durant leurs différentes actions de sensibilisation.

Découvrir le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge :

  • Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est le plus grand réseau humanitaire au monde. Présent dans 192 pays à travers le monde, il a pour mission « de prévenir et d’alléger en toutes circonstances les souffrances des hommes ; de protéger la vie et la santé et de faire respecter la personne humaine, en particulier en temps de conflit armé et dans d’autres situations d’urgence ; d’œuvrer à la prévention des maladies et au développement de la santé et du bien-être social ; d’encourager l’aide volontaire et la disponibilité des membres du Mouvement, ainsi qu’un sentiment universel de solidarité envers tous ceux qui ont besoin de sa protection et de son assistance », tel que défini dans ses statuts.
  • Toutes les actions du Mouvement sont guidées par ces sept principes fondamentaux : humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité qui sont également cités dans ses statuts.
  • Le Mouvement est composé de trois organes :

Comprendre l’approche d’éducation à la citoyenneté mondiale solidaire :

L’Éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire (ECMS) est une approche active et participative de l’éducation qui vise à sensibiliser les jeunes aux défis du monde d’aujourd’hui et à les inciter à agir pour plus de justice, de solidarité et de dignité.

L’ECMS souhaite aider les jeunes à développer des compétences qui leur permettront de devenir les acteur·rices de changement social. Elle est notamment fondée sur les principes et valeurs suivants : justice, solidarité, égalité, ouverture à l’autre, respect de l’environnement, diversité, responsabilité et participation.

De cette définition, conformément au référentiel de l’ECMS, nous pouvons ressortir les 3 missions de l’ECMS :

  • Renforcer des changements de valeurs, attitudes et comportements.
  • Renforcer la mise en action individuelle et collective.
  • Influencer des décisions politiques en vue de changer les législations. Ce faisant, l’ECMS contribue notamment à l’émancipation des personnes et à la transformation de la société ; elle est en cela un acte politique.

Connaitre les règles de base du DIH :

Le droit international humanitaire, qu’on appelle aussi les règles de la guerre, vise à restreindre, pour des raisons humanitaires, les effets néfastes des conflits armés, en protégeant celles et ceux qui ne participent pas ou plus aux hostilités et en limitant le choix des moyens et des méthodes de guerre.

 

Des techniques et des outils d’animation

Pour sensibiliser le public, et plus particulièrement les jeunes, outre la connaissance théorique du sujet, il est nécessaire de savoir animer un groupe. Pour la Croix-Rouge de Belgique, il est important d’accompagner ses volontaires à développer leurs compétences afin qu’ils et elles se sentent à l’aise lors d’activités de sensibilisation. Lors du weekend de formation, différentes techniques leur ont été présentées et développées.

Pour mettre ces techniques d’animations en pratique, les volontaires ont été invité·es faire une simulation de mise en place de l’outil pédagogique « Alec & Clea sur le chemin de la guerre ». Les volontaires ont été amené·es, tour à tour, à présenter et animer le jeu pour les autres volontaires, comme s’ils·elles étaient devant une classe ou un groupe de jeunes.

De plus, ils et elles ont pu découvrir des « trucs et astuces » en cas de questions ou de réflexions des jeunes. C’est d’autant plus important lors d’animations dans les écoles, où les volontaires peuvent être vite déstabilisé·es face aux réflexions parfois inattendues des élèves.

Un des exercices consistait à apprendre à répondre à une série de questions régulièrement posées dans les écoles. Celui-ci a permis d’appréhender les réactions des élèves, et surtout, de préparer les volontaires à y répondre. En effet, lorsque l’on s’adresse aux jeunes, que l’on parle d’un sujet aussi lourd que la guerre et aussi précis que le DIH, il est important d’employer des mots justes et d’avoir un vocabulaire adapté au public. De plus, comme mentionné plus haut, toutes les actions menées par le Mouvement sont guidées par 7 principes fondamentaux. C’est spécifiquement le principe de neutralité qui est visé à travers cet exercice.

 

Une formation complète pour oser sensibiliser au DIH et créer des liens

L’une des plus grandes richesses de cette équipe de volontaires est certainement la grande mixité des profils qui la compose, que ce soit pour l’âge, le genre, la formation, la nationalité ou encore pour leurs parcours de vie très différents. Cette mixité crée un dialogue riche, anime le débat et amène à de beaux échanges d’expériences. Ce qui permet à chacun·e de faire évoluer son point de vue. Par exemple, certain·es ont connu la guerre, leur expérience apporte alors un nouvel éclairage pour celles et ceux qui ne l’ont jamais vécue.

En plus des compétences et connaissances acquises au cours de ce weekend, cette formation aura permis aux volontaires de créer des liens entre eux·elles ainsi qu’avec les personnes investies dans le même domaine d’activité au sein de la Croix-Rouge de Belgique, toutes provinces confondues.

Cette formation à l’éducation à la citoyenneté mondiale et au droit international humanitaire est pensée pour permettre aux volontaires de donner sereinement leurs premières animations et d’avoir en main toutes les clés nécessaires pour les mettre en place, notamment par un accompagnement sur le terrain en co-animation.

Ils·elles sont alors pleinement équipé·es pour contribuer à la mission de sensibilisation au DIH de la Croix-Rouge de Belgique. Créer le débat ou la discussion, mobiliser le public – et plus particulièrement les jeunes – aux règles de la guerre et à ses limites, c’est participer à la création d’un monde plus solidaire.

Si cet article vous parle et que, vous aussi, vous souhaitez participer à cette mission de sensibilisation aux limites de la guerre, alors n’hésitez pas à prendre contact avec notre service : ecm@croix-rouge.be

 

Un article co-rédigé par Kelly Vanham, chargée de communication ECM-DIH, et Chloé Dale, stagiaire auprès de notre coordinatrice de projet en ECM en province de Liège : Fabienne Van Michel.