Vous cherchez
Le Droit International Humanitaire
22.07.2020 | éducation

Aborder la thématique des enfants soldats en classe

Dans le cadre de la campagne à destination du monde scolaire La Guerre ça nous regarde ! financée par la Direction Générale Coopération au Développement et Aide Humanitaire (DGD), la Croix-Rouge de Belgique développe des activités d’éducation à la citoyenneté mondiale visant à sensibiliser les jeunes aux conséquences de la guerre sur la dignité humaine et à l’importance du respect des principes du droit international humanitaire. Un aspect des conflits armés qui interroge bien souvent les élèves en classe durant les échanges avec les animateurs·trices est la situation particulière des enfants soldats.

Une réalité en question

Lors de nos activités de sensibilisation au droit international humanitaire (DIH), les jeunes que nous rencontrons se demandent comment un autre jeune, dans un autre pays, peut se retrouver du jour au lendemain pris parti dans un conflit armé et comment sa vie s’en retrouve bouleversée. De quelle manière s’en sortir ? Comment parvenir à se reconstruire ? Faut-il poursuivre les coupables en justice ? Leurs interrogations sont nombreuses et nos animations tentent d’y répondre à la lumière du DIH.

En collaboration avec l’a.s.b.l WAPA

Afin de renforcer la qualité de notre offre, nous avons pu compter cette année sur la collaboration de l’a.s.b.l. War Affected People’s Association (WAPA), qui fait partie avec la Croix-Rouge de Belgique de la plateforme de lutte contre l’utilisation des enfants soldat War is not a game (WING). Ce partenariat a permis de créer un nouveau déroulé d’animation et de co-animer des séances de sensibilisation sur le thème des enfants soldats dans plusieurs écoles secondaires de la Province de Hainaut, notamment dans les villes de Mouscron, Péruwelz, Enghien, Fleurus ou encore durant une journée citoyenne à Châtelet. En plus d’éveiller les jeunes à l’importance du respect de la dignité humaine en temps de guerre, priorité commune à nos deux organisations, ces animations ont été enrichies des expériences et des témoignages  des membres de WAPA qui travaillent directement avec des ex-enfants soldats sur le terrain.

Le témoignage comme outil de sensibilisation

WAPA est une association belge qui lutte contre l’utilisation d’enfants dans les conflits armés et pour leur réinsertion au sein de communautés renforcées. Elle soutient des programmes de réinsertion en Ouganda, au Sri Lanka et en Colombie. Leurs relations solides avec des partenaires locaux et leurs rencontres avec ces enfants en voie de réinsertion offrent une réelle plus-value aux élèves pour saisir la complexité de cette réalité. Le partage d’anecdotes concrètes concernant la vie des enfants associés aux forces et aux groupes armés (EAFGA) suscitent de nombreuses réactions parmi les jeunes et permettent à nos interventions d’être d’autant plus percutantes pour des adolescents qui parviennent dès lors à s’identifier plus rapidement. Au travers de capsules vidéo, de contes ou d’articles, nos supports d’animations se constituent majoritairement de véritables témoignages d’ex-enfants soldats, garçons et filles, afin de partir du vécu de ces victimes des conflits armés.

Le déroulement de l’animation

Après une première étape d’animation pour réfléchir ensemble en classe à la notion de dignité et au respect des besoins fondamentaux des êtres humains, les élèves co-construisent en sous-groupes leur définition d’un enfant soldat grâce aux supports mis à leur disposition. Après une mise en commun de leurs visions respectives, les animateur·rices de WAPA et de la Croix-Rouge de Belgique les invitent à réfléchir sur la manière dont ce phénomène impacte négativement la dignité humaine des enfants associés à des groupes et forces armés, avant d’aborder les éléments qui permettent de prévenir l’enrôlement et de faciliter la réinsertion des enfants soldats dans la société. Dans la dernière partie de l’animation, les élèves découvrent les projets concrets que soutient WAPA sur le terrain, comme cette activité d’art thérapie en Colombie qui aide les ex-enfants soldats à retrouver leur fierté et à panser leurs blessures. En conclusion, les règles essentielles  du DIH sont abordées en classe afin que les jeunes réalisent l’importance et l’utilité du plaidoyer pour prévenir l’enrôlement des enfants soldats, ainsi que le rôle de la justice nationale et internationale pour qualifier ces crimes de guerre et juger les responsables.

Passer à l’action !

Nous avons constaté en animant ces sensibilisations avec l’a.s.b.l. WAPA que, bien souvent, les élèves savent que ce triste phénomène existe et en même temps, ignorent à quel point il est encore aujourd’hui répandu dans le monde. Les jeunes que nous rencontrons s’étonnent aussi de découvrir qu’être enfant soldat, ce n’est pas seulement prendre les armes, mais cela recouvre une réalité multiple au sein d’un groupe armé ou d’une force armée, comme l’esclavage sexuel, l’espionnage, le portage, la cuisine, … Aborder la thématique des enfants soldats en classe nous permet ainsi de discuter très concrètement des conséquences de la guerre sur la vie quotidienne, la protection des civil·es et la reconstruction d’une société après un conflit.  « Mais, que peut-on faire alors ? », se demandent les élèves à la fin de l’animation. Nous leur répondons qu’ils·elles peuvent bien entendu soutenir nos activités, mais aussi monter un projet, avec leur classe ou leur école, dans le cadre de la campagne La Guerre ça nous regarde ! afin de sensibiliser, avec un accompagnement pédagogique de la Croix-Rouge de Belgique, d’autres jeunes au phénomène des enfants soldats et à l’importance du respect du DIH.

 

Demandez une animation sur les enfants soldats : ecm@croix-rouge.be

 

Un article rédigé par Elisabeth Dubois, Coordinatrice de projets en Éducation à la Citoyenneté Mondiale à la Croix-Rouge de Belgique (Province de Hainaut) et Amandine Vanderstichelen, chargée d’administration et de sensibilisation chez WAPA International.

Restons en contact

Inscrivez-vous à notre newsletter et restez informé.e de nos dernières actions, de nos besoins et de notre actualité.