Vous cherchez
Le Droit International Humanitaire
20.12.2019 | DIH

Lumière sur la 33e Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-rouge

mouvement_libye

La Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a eu lieu à Genève du 9 au 12 décembre 2019 et a rassemblé des représentants de 168 États et de 187 Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Organisé tous les quatre ans depuis 1867, cet événement réunit les États parties aux Conventions de Genève et des représentants des différentes composantes du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

8 résolutions adoptées

Au total, huit résolutions ont été adoptées lors de la Conférence internationale, dont une sur la protection des données personnelles traitées par la Croix-Rouge. L’une des activités les plus importantes de la Croix-Rouge est de réunir les membres de familles qui ont été séparés les uns des autres lors de situations d’urgence ainsi que dans le contexte de la migration. La résolution stipule que le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ne peut utiliser les données personnelles qu’à des fins humanitaires et que les États doivent coopérer pour veiller à ce qu’elles ne soient pas sollicitées ni utilisées à des fins incompatibles avec la nature humanitaire du mandat du Mouvement. Une autre résolution, soutenue notamment par la Croix-Rouge de Belgique, concerne les femmes et le leadership dans l’action humanitaire. Elle demande que la représentation des femmes aux niveaux décisionnels au sein du Mouvement de la Croix-Rouge soit accrue et que la parité hommes-femmes soit atteinte à tous les niveaux d’ici 2030. Une résolution a en outre été adoptée pour encourager les Etats à renforcer les lois et politiques nationales relatives aux catastrophes qui tiennent compte des changements climatiques et qui intègrent la protection des personnes les plus exposées aux effets combinés des situations de violence comme les conflits et des changements climatiques. Enfin, une Feuille de route pour améliorer la mise en œuvre nationale du droit international humanitaire (DIH) a été adoptée.  Elle réaffirme la pertinence de ce droit dans les conflits armés contemporains et invite les États et les Sociétés nationales à prendre des mesures concrètes (législatives, administratives et pratiques comme la diffusion) à l’échelon national, y compris en coopération avec d’autres acteurs comme les commissions nationales de DIH, pour assurer le plein respect du DIH.

Un événement qui rassemble les États du monde entier

187 des 192 Sociétés nationales de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge étaient présentes à la Conférence internationale. Les Sociétés nationales et les États ont chacun une voix et pèsent donc tout autant sur la prise de décision. La délégation du gouvernement belge était conduite par Geert Muylle, ambassadeur de la Représentation permanente de la Belgique auprès des Nations Unies. La délégation de la Croix-Rouge de Belgique était quant à elle, menée sous l’égide de son Président national, M. Edouard Croufer. L’objectif est désormais que les États et la Croix-Rouge commencent à appliquer ces résolutions. Lors de la prochaine Conférence internationale qui se tiendra dans quatre ans, ils devront rendre des comptes sur la façon dont ils ont mis en œuvre ces résolutions. En Belgique, la Commission interministérielle de droit humanitaire, organe consultatif fédéral en matière de DIH, qui associe également la Croix-Rouge de Belgique à ses travaux, examinera ces questions dans les prochains mois.

Agir aujourd’hui pour façonner le monde de demain

L’objectif fondamental de la 33e Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge était d’améliorer les conditions de vie des personnes touchées par un conflit armé, une catastrophe ou toute autre situation d’urgence. La Conférence avait pour but d’orienter les priorités humanitaires mondiales et d’examiner les défis et les vulnérabilités auxquels les personnes et les communautés sont et seront confrontées sur le terrain. Les décisions sont prises à cet égard sous forme de résolutions. Celles-ci ont été adoptées par consensus, ce qui illustre le soutien de l’ensemble des membres de la Conférence à leur mise en œuvre, une unité qui est loin d’être évidente dans les forums internationaux d’aujourd’hui.

 

Pour en savoir plus : https://rcrcconference.org/fr/about-4/33rd-international-conference/

Restons en contact

Inscrivez-vous à notre newsletter et restez informé.e de nos dernières actions, de nos besoins et de notre actualité.